REPORT DE COLLECTE

REPORT DE COLLECTE

REPORT DE COLLECTE

Lundi 11 novembre étant férié, un report de collecte au mercredi 13 novembre aura lieu. Il concernera les communes de : St-Lambert | Saumur Nord | Bagneux (à l’exception de la rue du Pont Fouchard) | St-Hilaire | Fontevraud l’Abbaye | Montsoreau | Rou-Marson | Verrie | Montreuil-Bellay (bourg).

CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE

CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE

 

La cérémonie du 11 Novembre qui commémore l’armistice de la guerre 1914 – 1918 se déroulera le lundi 11 Novembre 2019 à 9h30 au monument aux morts en présence des autorités, d’une section d’honneur du 3ème Escadron du 2ème Régiment de Dragons et son Chef de Corps, des représentants des associations des Anciens Combattants et de l’Amicale du 2ème Régiment de Dragons, des Sapeurs Pompiers, de la Gendarmerie et des musiciens de Music’à Varennes.

La cérémonie se poursuivra, selon la météo, devant la maison de retraite Aliénor par une Aubade qui sera suivie d’un verre de l’amitié au foyer Yves Duteil.

Dans l’attente de vous accueillir, veuillez croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de nos meilleurs sentiments.

 

Le Maire

Régine CATIN

 

 

 

Plaque de cocher rénovée

Plaque de cocher rénovée

                                                                 

 

Les plaques de cocher sont des plaques indicatrices initialement en fonte (mais dès 1865, des fonderies se sont spécialisées dans les panneaux en zinc laminé).

Elles sont installées principalement aux carrefours, sur des poteaux métalliques ou directement accrochées au mur de bâtiments. Suivant une loi du XVIIIe siècle, en France, ces plaques devaient être installées aux carrefours, souvent sur des croix ou sur des obélisques. Beaucoup de ces édifices ayant été détruits à la Révolution, ils furent remplacés par de simples poteaux en fer.

D’après la circulaire du 15 avril 1835 :

  • les lettres pour les tableaux en fonte ou en zinc pouvaient être peintes ou en relief ;

  • l’angle des panneaux doivent correspondre à ceux des routes qui se croisent ;

  • les poteaux devaient être en deux parties boulonnées l’une à l’autre, la partie haute supportant les tableaux ;

  • les indications de distance et de lieux sont celles des bourgs les plus proches et/ou les plus importants. Devaient y figurer également aussi le lieu d’implantation du poteau et la désignation de la route.

Les poteaux ont une hauteur en général de 2,50 m, afin de pouvoir être lues par les cochers. Par contre, les plaques étaient apposées en fonction de l’architecture des habitations ou édifices qui les recevaient.

L’association Henri Bouilliant a pour but de restaurer le petit patrimoine.
Créée en 2017, elle a pour but de proposer à moindre coût , aux communes et aux particuliers l’entretien et la restauration des plaques de cocher, plaques de rue, plaques commémoratives et croix en fer forgé.

Nicolas Jamois s’est chargé à moindre frais et très rapidement de la rénovation de la plaque de cocher de la place du centre du village.