Noces de Platine

Noces de Platine

 

70 ans ! C’est le nombre d’années de mariage que Madeleine et Maurice Croisé ont partagées .

Madeleine et Maurice ont fêté ainsi ce 23 Novembre leurs noces de platine. Originaires des deux sèvres, les jeunes gens alors âgés de 18 ans pour Madeleine et 22 ans pour Maurice , se sont rencontrés à la foire de Bressuire . Ils se perdent de vue et se retrouvent ensuite vers Saint Germain sur Vienne. Maurice s’est installé avec son frère et partage un domaine agricole avec la ferme du haut et la ferme du bas.

Madeleine, âgée de 21 ans, revoit Maurice après que celui ci lui ait écrit quelques lettres. le 23 Novembre 1948, à 10h00 , ils se marient à Cirières.

Après 12 ans à la ferme, Maurice tombe malade. Il change de profession et travaille dans les caves à champignon à fontevraud pendant 2 ans, puis 6 ans dans le bâtiment au camp militaire dont 4 ans comme grutier, puis enfin jardinier à Saint Hilaire puis à l’Abbaye de Fontevraud pendant 12 ans. Madeleine de son côté a travaillé 3 mois en usine et après a fait des ménages. De leur union sont nés deux enfants : Claude né le 13 octobre 49 et puis , le 30 septembre 1951, Paulette. Les enfants ont grandi dans la maison de Fontevraud que leur parent avait choisie pour son charme et « pour le terrain » où Madeleine pouvait jardiner.

A 94 et 90 ans , Madeleine et Maurice ont fêté ce beau moment de tendresse en famille.

 

Sainte Barbe à Fontevraud

Sainte Barbe à Fontevraud

Le Chef de Centre du Centre de Secours de Fontevraud l’Abbaye a , cette année encore, rassemblé ses troupes et les habitants autour de la cérémonie de Sainte Barbe, chère aux sapeurs.

La richesse des légendes entourant le martyre de Sainte Barbe a suscité diverses croyances et pratiques : les mineurs d’abord mais aussi les artificiers, les salpêtriers, les fondeurs, les couleuvriers, les arquebusiers et bien sûr les pompiers se sont mis sous sa protection. Tous les métiers en rapport avec la foudre et le feu se tournent vers celle-ci.

Ainsi, les patronages de Sainte Barbe les plus connus furent ceux des mineurs, des canonniers et des pompiers. Elle fut surnommée « la Sainte du feu ».

C’est avec la bienveillante présence de Régine Catin Maire de Fontevraud l’Abbaye, Laurent Hamon Conseiller Départemental, le Commandant Collard du SDIS Saumur, les représentants de la gendarmerie, du 2ème RD et du Conseil Municipal que Ludovic Odiau , Chef de Centre, a pu féliciter son équipe et les promus et remercier les familles de leur soutien.

La cérémonie s’est conclue par un vin d’honneur.

La soirée consacrée à une belle fête déclinée en repas dansant organisée par l’amicale des Sapeurs pompiers présidée par Sandra Grigny a rassemblé beaucoup de participants. Un franc succès comme chaque année !

Cérémonie du 11 Novembre

Cérémonie du 11 Novembre

 

Pour le centième anniversaire de l’armistice, le public s’est déplacé nombreux et a assisté à la cérémonie malgré une pluie battante.

Avec la présence du Chef de Corps commandant le 2ème Régiment de Dragons, le Conseiller Départemental Laurent Hamon, le Maire de Turquant Patrick Condemine, les représentants des Anciens Combattants de Fontevraud, de la Légion Étrangère et des Troupes de Marine, de l’Amicale du 2ème RD, les Sapeurs pompiers et un escadron du 2ème RD , Régine Catin Maire de Fontevraud l’abbaye a lu le discours du Président de la République devant toute cette assemblée.

La cérémonie s’est achevée par un défilé en chantant dans les rues du village. Le cessez le feu a résonnè sur la place centrale et Patrice Vérité, 1er Adjoint, a pu expliquer l’histoire de cette sonnerie particulière.

Les cloches ont sonné à la volée à 11h00 juste après le discours de Madame le Maire au Foyer Yves Duteil qui invitait chacun à garder le devoir de mémoire mais aussi à partager le verre de l’amitié et de la paix , tout en découvrant l’exposition de revues d’époque, de maquettes d’avions et de chars de la Grande Guerre et de témoignages familiaux.

L’après midi a accueilli la conférence sur la présence des américains en Anjou de 1917 à 1919 tenue par M. Jean Paul Merceron.

La journée s’est conclue par un verre amical et des conversations conviviales autour de ces faits historiques.